Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 21:10
A tort ou à raison, mon grand père a eu droit à un accueil donné habituellement aux plus grands scientifiques européens. Ce qui a grandement facilité ces errements dans l'Indochine profonde et jusqu'à la frontière birmane (à l'époque province  de l'Inde britannique). Voici quelques photos qui vous permettront de découvrir  un peu les lieux fréquentés par mon grand père vers fin de l'année 1937.

Centre océanographique de Nha TrangCi dessus, l'institut océanographique de Nha Trang dans lequel le comte a pu réaliser quelques unes de ses recherches sur le dragon lung (cf. : chapitres 2 et 3)
Ci dessous, une photo des scientifiques et étudiants de l'institut avec mon grand père au centre dans son costume du dimanche (2eme rang 5ème en partant de la droite), le docteur Thinh Thanh à sa gauche (l'auteur de l'article (ici) et le professeur Lancaster.
Quelques membres du centre océanographique

Voici une des rares images de mon pépé dans l'exercice de son travail; du moins c'est l'impression qu'il donne.... Là par contre ne me demandez pas ce qu'il peut bien mesurer les pieds dans l'eau j'en suis bien incapable...)
Quelques prises de mesures
Pour finir cet article, je ne peux résister au plaisir de vous montrer cette étrange carte postale en provenance de Ben Tré ( Cochinchine) où pose avec élégance (alors qu'il est connu de notoriété publique que les Van Der Bilout sont de très piètres cavaliers ...) un personnage bien connu... Je ne connais pas l'identité du vieil homme à ses cotés, par contre les drôles de montures qui sont évoqués feront l'objet d'un prochaine article dans la catégorie "animaux fantastiques").
Sur un buffle

Ce qui est formidable avec Juan Olaf, c'est qu'il avait une capacité à se fondre dans le paysage qu'on en finit par oublier son physique de déménageur occidental qui a mal aux  fesses sur un animal sans selle...
Pour l'anecdote, il ne se déplaçait  jamais à dos de bête, argumentant sur la différence de poids entre les autochtones et ce bon vivant  de 1 m 90 (très grand pour l'époque) pour la bagatelle de 120 kilogrammes !!!!
Pour la même raison, je ne l'ai jamais vu en photo à bord d'un pousse-pousse ou d'une chaise à porteur.

Chapitre 5

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alain MARC 24/04/2008 14:43


Bonjour et félicitations, vous entrez dans la grande famille des carnettistes d’Over-Blog, c’est avec plaisir que j’accueille votre blog dans la communauté des carnets de voyages, puisque vos articles concernent notre communauté et peuvent effectivement intéresser de nombreux internautes .
Je vous y souhaite donc la bienvenue et vous félicite pour l’intérêt de vos travaux, cette approche des aventures de votre grand-père fait rêver .
Je ne doute pas que par la constance de vos mises en ligne, que par leur attrait et le bon niveau de vos publications, vous participerez avec succès à la marche en avant de cette communauté dont je nous constatons avec plaisir qu’elle est en train de devenir une référence, au-delà même de la plateforme d’Over-Blog .
Alors maintenant à vos documents, à vos stylos, pour nous offrir avec toujours plus de talent votre contribution à la connaissance de la beauté et des richesses sans frontières, n'hésitez pas à publier avec nous souvent, et je sais que vos articles seront appréciés des visiteurs de notre communauté .
Bien cordialement,
Alain MARC

Juan Olaf Van Der Bilout II 24/04/2008 17:21


Merci de votre accueil chaleureux !!!


Qui est Juan Olaf ?


"Quand j’étais petit et qu’on se moquait continuellement de moi et de mon prénom, ma maman m’a dit que je devais être fier de porter le nom du plus fameux (et pourtant le plus méconnu) aventurier et explorateur que la France ait connue : le comte Juan Olaf Van Der Bilout. Celui qui a redécouvert l’Amérique; l’ami de l’homme le plus grand du monde et du roi le plus petit de l’Europe centrale du Sud-est ; le seul être humain à connaître la langue des extras terrestres.
Alors j’ai grandi content ; jusqu’au jour où j’ai reçu une vieille clé de hangar en héritage..."

Juanitó Van Der Bilout 
(petit fils et héritier du célèbre explorateur)

................

Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L111-1 et L112-1 du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdit sans autorisation du titulaire des droits.



Archives