Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 20:30

Je viens enfin de localiser la provenance de cette étrange antilope que vous avez pu voir dans de précédents articles, et ce grâce à une petite fiche manuscrite de mon pépé "pattes-de-mouche". Je n'ai malheureusement pas pu tout "traduire", et je m'excuse d'avance pour les nombreux cryptozoologues assoiffés d'informations pointues et ivres de chacune de mes révélations (et c'est un doux euphémisme...). Je n'ai pas encore la date de rédaction de cette fiche et j'en suis désolé cependant je peux vous dire que cet animal vivait probablement en Tanganyika (maintenant la Tanzanie).

Allez GO:

 

panziswala.jpg

Une panziswala et au loin le kilimandjaro

 

PANZISWALA (du swahili ; Antilopinae Tanganyika) est est une gazelle d'Afrique orientale dont le nom  signifie « gazelle sauterelle», de par son aptitude à exécuter de grands bonds en hauteur, lorsqu'elle est poursuivie par un prédateur.

 

Elle peut tenir des vitesses de 50 km/h sur de longues distances (jusqu'à six kilomètres) et a la faculté d'entrecouper sa course  de remarquables bonds (jusqu'à 6 mètres de haut pour le mâle). Le problème est que si si le mâle saute très haut (comme une sauterelle), ce n'est pas le champion en longueur... Il est souvent attendu à la descente par son assaillant ou n'arrive pas à "enjamber " un obstacle -un buisson épineux par exemple- dans lequel il reste coincé jusqu'à l'arrivée d'une hyène pernicieuse. Je déteste les hyènes, sale bête, rebut de l'espèce animale [...il m'est impossible de comprendre la suite de cette envolée lyrique tout à fait partiale; mon grand père n'était pas un saint !!!].

 

saut-panziswala.jpg

 

Bien poursuivons:

Les panziswalas se regroupent généralement en troupeau de plusieurs femelles et de leurs petits, les mâles vivant généralement en solitaire. La reproduction est par la force des choses difficile et seul les mâles handicapés et donc incapables de sauter se reproduisent et l'espèce est malheureusement condamnée à court terme. [...je ne peux malheureusement pas vous proposer la fin, l'écriture étant complètement illisible à nouveau...]

 

Vous pouvez entendre son cri, un meuglement proche de celui de son cousin Springbok:

 

 

Ci dessous, une panziswala femelle (ventre tout blanc) en pleine course.

panziswala2.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Qui est Juan Olaf ?


"Quand j’étais petit et qu’on se moquait continuellement de moi et de mon prénom, ma maman m’a dit que je devais être fier de porter le nom du plus fameux (et pourtant le plus méconnu) aventurier et explorateur que la France ait connue : le comte Juan Olaf Van Der Bilout. Celui qui a redécouvert l’Amérique; l’ami de l’homme le plus grand du monde et du roi le plus petit de l’Europe centrale du Sud-est ; le seul être humain à connaître la langue des extras terrestres.
Alors j’ai grandi content ; jusqu’au jour où j’ai reçu une vieille clé de hangar en héritage..."

Juanitó Van Der Bilout 
(petit fils et héritier du célèbre explorateur)

................

Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L111-1 et L112-1 du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdit sans autorisation du titulaire des droits.



Archives