Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2008 2 15 /01 /janvier /2008 21:09

-impression-copie.jpgEnfin la reconnaissance (certes posthume mais bon...) dans sa région d'adoption: l'Auvergne.
je vais avoir l'honneur de présenter le fruit d'une des plus belles expéditions de mon cher pépé:

Le fabuleux voyage du comte Van Der Bilout
en Asie du sud-est

Cette exposition aura lieu dans le cadre du festival international du court métrage de Clermont Ferrand (dont l'une des thématiques est cette année l'Asie du sud-est).
Le vernissage aura lieu le jeudi 31 janvier 2008 à 18 h 30 et vous y êtes forcement  les bienvenus.
Ci dessous les dates et lieu de l'expo:

du 31 janvier au 23 février 2008

Centre Camille Claudel
Centre Blaise Pascal
3 rue Maréchal Joffre 
Clermont-Ferrand
Repost 0
Published by Juan Olaf Van Der Bilout
commenter cet article
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 20:28
BernardFrançoisTzantza ou pas...


    En fouillant dans les nombreuses caisses encore inviolées, j'ai découvert quelques têtes réduites conservées avec d'avantage de soin. C'est en les montrant  à ma maman, que j'ai compris pourquoi ils étaient l'objet de tant d'attention. Ces têtes portaient le doux nom de "repoussoir à prétendants"...
En effet, mon grand père prenait un malin plaisir à recevoir les jeunes hommes qui s'étaient amourachés de ma mère. Après avoir parler de ses perribles en Amazonie (allez voir) et leur expliquer le procédé de réalisation de véritables tzantzas ( à savoir vider entièrement le contenu du crâne et le remplacer par des cailloux), il leurDédé présentait quelques têtes ...
  Et donc voici ci-contre les faux prétendants réduits bien pratiques pour éconduire "en douceur " les jeunes hommes un peu trop entreprenants. (à gauche François et de haut en bas , Bernard et Dédé).

Repost 0
Published by Juan Olaf Van Der Bilout - dans Tetes reduites
commenter cet article
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 17:52
lion-cornu-laponie (musée B. Masselot- Joksuenski)Pourquoi un  lion avec des  cornes ?

Pour en connaître la réponse , il suffit simplement de déchiffrer les quelques  passages écrits par le maintenant célèbre (du moins j'espère) Comte Van Der Bilout dans ses carnets de voyage.
Je vous propose donc un extrait de ses propos parfois un peu exentriques...
(ci contre une reproduction d'un lion cornu datant de 1875- Musée B. Masselot de Joksuenski- Finlande)



extrait de carnetvdb-laponie"Le lion blanc cornu de Laponie
14 novembre 1925 -
Laponie du Sud
Il s'agit manifestement d'un carnivore cornu, bien que je m'interroge sur les raisons de l'existence de ces cornes - de bois pour être plus précis -aux vues de [ illisible] ces protubérances  qu[ illisible]  intéret.
(une possibilité ---> bois d'apparat pour séduire la femelle...) [...]

[...] Selon  mes amis autochtones , cet animal  étrange a disparu depuis fort longtemps dans  le sud de la région cependant de rumeurs persistantes se propagent du Nord (Kilpisjärvi et ses environs) faisant état de rennes mutilés de manière étrange. Je pense que mon périple dans ces contrées rafraichissantes à bien des égards ne fait que commencer.


Repost 0
Published by Juan Olaf Van Der Bilout - dans Animaux fantastiques
commenter cet article
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 20:47
Comment un renne  est-il tombé du ciel ?
Pourquoi est-ce un renne du père Noël ?

Voici les questions que n'importe qui se pose à la vue de tels documents. C'est sans doute pour cela que mon grand père, le grand explorateur Juan Olaf Van Der Bilout décida de se rendre en Amérique du Nord à la rencontre du  célèbre Papa Noël.renne-fil-electrique
Malheureusement,  on ne sait pas grand chose de cette aventure:

  • Est-ce que mon pépé l'a bien rencontré ?...
  • D'ou vient ce renne pendu à un poteau électrique ?
  • Est ce un renne du père Noël ?
  • Le père Noël existe t-il vraiment ? et si oui, s'habille-t-il en bleu de temps en temps ?

 
article-renneEn tout cas, une chose est sûr, c'est que demain c'est la Saint Nicolas, et qu'un certain Nicolas Noël vit à Iqaluit dans le Nunavut au nord du Canada... alors vous pouvez toujours me demander son adresse on verra bien...
 Sinon, rien que pour le plaisir des oreilles, vous pouvez entendre le merveilleux hymne canadien ici.




renne.(ci contre le fameux
renne du père Noël)

rennepapanoel
Repost 0
Published by Juan Olaf Van Der Bilout - dans Animaux fantastiques
commenter cet article
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 15:10
aviateur.pngJe ne peux résister à la tentation de montrer cette photo de mon célèbre grand père .
Je comprends  mieux comment il faisait pour se déplacer dans ces lieux si reculés...
Malheureusement, il m'est impossible de dater cette image (il ne fait cependant aucun doute que mon pépé devait être un grand pilote au service de la justice, peut être même que c'était un héros de guerre... ).

Petite information tout de même au dos de la carte:
"Votre coeur m'accompagne dans chacun de mes vols ---  Votre Juan Olaf."
Repost 0
Published by Juan Olaf Van Der Bilout
commenter cet article
28 août 2007 2 28 /08 /août /2007 19:44

Bruce GroßwadenIdentité : Bruce Großwaden

 

Date de la perte : 26 Juin 1968

 
Circonstance de la perte :

" Tous les soirs en sortant du travail, je vais au club de sport ; alors ce soir là, ben j’y suis allé aussi. Là bas, j’ai retrouvé deux ou trois copains qui s’entrainaient. Tous les ans, on fait un concours de celui qui aura les plus gros muscles sur la plage de Brekstäad. Une fois j’ai gagné. Mais seulement une fois. Eux, ils arrivent à avoir des biceps  tellement gros qu’on dirait leurs cuisses. Moi, je voulais faire encore mieux qu’eux : faire péter les manches de mes t-shirt.  Quand je suis arrivé, j’ai fait semblant que je les voyais pas ; je suis allé tout droit aux haltères, comme ça, sans m’échauffer. J’ai commencé à soulever des barres pas trop lourdes et j’ai augmenté très vite les poids. J’avais déjà trempé deux serviettes de bain quand les copains, ils m’ont crié : « Hey, Bruce ! Pas cap de soulever ton poids avec un bras ! » Ouh là, ça m’a pas plu ça. J’ai enfilé plein de disques sur la barre, j’ai mis mon bras gauche derrière le dos et j’ai empoigné la barre de ma main droite. J’ai pris une grande inspiration et j’ai fermé les yeux en m’imaginant sur la plage, mes manches se déchirant lentement sur d’énormes muscles luisants. J’étais Hulk en personne et en blanc. C’est là que ma tête est tombée. Je saurais jamais si j’y serais arrivé...  "

(Pour comprendre son histoire, cliquez ici)

Repost 0
Published by Juan Olaf Van Der Bilout - dans ceux qui perdent la tête
commenter cet article
5 juillet 2007 4 05 /07 /juillet /2007 08:47
Professeur Björrkson

Identité : Professeur Björrkson

 Date de la perte : 26 juin 1965

Circonstances de la perte : 

 

« J’étais enfermé depuis des semaines dans le laboratoire. Mes travaux portaient sur la résistance nerveuse des rats en espace clos et je devais rendre mes conclusions le plus vite possible au comité de validation des expériences biologiques. Au début, j’ai commencé à leur faire subir des exercices classiques : je les réveillais en plein sommeil, leur retirais la nourriture au milieu du repas, agissais sur la lumière en inversant le jour et la nuit, bref, la routine… Et puis, j’ai commencé à avoir des idées plus originales : j’ai installé une télévision devant leur cage et l’ai branchée sur la chaîne de musique folklorique. Bien sûr, moi même pendant ce temps, je supportais les inversions de rythme de vie et les chansons  en dialecte. Je crois que ça a commencé à jouer sur mon humeur. Toujours est-il qu’un jour, je me suis mis en tête de leur faire des grimaces, certaines pour leur faire peur et d’autres pour les faire rire. Les rats fixaient sur moi leurs petits yeux noirs et ne montraient aucune réaction. Alors j’ai intensifié mes grimaces et je les ai accompagnées de petits cris et de grognements. Je crois que c’est là que le Directeur en chef du Laboratoire est entré. Quand j’ai senti sa présence, je me suis retourné et sans savoir pourquoi, je lui ai fait une grimace avec la langue pour voir s’il réagirait plus que les rats. C’est là que ma tête est tombée. »

(Pour comprendre son histoire, cliquez ici)

Repost 0
Published by Juan Olaf Van Der Bilout - dans ceux qui perdent la tête
commenter cet article
5 juillet 2007 4 05 /07 /juillet /2007 08:42
Alleluïa...

Identité : Père Gloobigson

 Date de de la perte: 14 aout 1954

Circonstances de la perte : 

« La messe du matin avait été une belle réussite. En rangeant un peu l’autel, je me rappelais les enfants chantant en chœur de leurs petites voix claires, les hommes et les femmes fermant les yeux en reprenant leur chant.  Et ensuite mon sermon, clamé d’une voix forte. Ah, vraiment, ça avait été magnifique… Alors que je m’apprêtais à quitter l’église, un rai de lumière blanche est descendu du vitrail central et est venu se poser sur moi. J’étais aveuglé mais ne pouvais m’empêcher de fixer cette lumière intense. Bien sûr, j’aurais du me douter que ce n’était que le soleil qui venait de sortir de derrière un nuage, je sais bien que Dieu habite en nos cœurs et ne se prête pas à ces mascarades. Mais j’avais en tête les enfants de chœur et les fidèles, les cantiques et les prières et je me suis dit : « Ça y est, Olef, le Seigneur vient à toi ; il vient te remercier de cette belle messe en te montrant la force de son amour ». J’ai fermé les yeux, le visage noyé de lumière, et ai écarté les bras pour accueillir le seigneur tout puissant. Alors ma tête a roulé en bas des marches de l ‘autel. »

(Pour comprendre son histoire, cliquez ici)

Repost 0
Published by Juan Olaf Van Der Bilout - dans ceux qui perdent la tête
commenter cet article
4 juillet 2007 3 04 /07 /juillet /2007 18:55

bullion male de face

Le bullion était un animal  vivant en groupe. Il était caractérisé par une grosse tête avec de petits yeux et quatre petites oreilles mobiles. Il pesait en moyenne 700 kilogrammes pour une taille de 1 m 50 environ ; il s'alimentait d'herbes, de graminées mais surtout d’espèces de grosses truffes endémiques cachées dans la terre que les autochtones appellent la baya, ce qui explique la forme de ses dents pointues et acérées. Il a disparu des steppes d’Asie centrale au début du 20ème siècle.

 Reproduction (notes de J.O Van Der Bilout - 1938 près d’Oulan-Bator- Extrait)

  • Les Bullions atteignent leur maturité sexuelle sociale à l'âge de deux ou trois ans. Il n'y a pas de saison de reproduction définie. Les femelles sont fécondes tous les deux ou trois mois en moyenne, et les phéromones qu'elles dégagent durent en général 3 à 4 minutes à chaque fois c’est pourquoi le mâle est ebullion par Muybridgextrêmement attentif aux moindres changements d’humeur de leur dulcinée dont il partage le quotidien (inutile de vous dire que si ils ratent le coche, il leur faut supporter de longs mois d’abstinence). Pour vérifier la fécondité d'une femelle, le mâle utilise l'organe de Raoulson, se situant sur le palais, sous la surface intérieure du nez. Pour ce faire, le bullion relève la lèvre supérieure et ouvre la gueule ce qui ne renforce pas forcement son pouvoir de séduction. Ce processus est qualifié (comme pour le lion) de flehmen.
bullion

Gestation


La durée de gestation d’une
bullionne m’est actuellement inconnue car je n’ai pu observer lors de mon expédition dans ces terres hostiles que l’accouplement, qui est pratiqué d’ailleurs avec très peu de discrétion et à la vue de tous (il faut dire que la région ne comportent que très peu d’habitants humains).
Repost 0
Published by Juan Olaf Van Der Bilout - dans Animaux fantastiques
commenter cet article
19 juin 2007 2 19 /06 /juin /2007 14:21
 

bllbll à cornes noires

        Les Blllblll ( antilopinae manupoilis australis) sont des mammifères, de la famille des bovidés, de la sous-famille des antilopes, vivant dans les steppes d'Afrique (plutôt dans l’Afrique centrale à moins que ce ne soit l’Ouest de l’Afrique de l’Est – en même temps quelle importance puisque c’est officiellement une espèceantilopinae manupoilis australis (parchemin) disparue depuis le milieu du 19ème siècle).
Les Blllblll sont des animaux rapides et espiègles, ils peuvent parfois atteindre 100 km/h en vitesse de pointe et tiennent 50 km/h sur de longues distances (du moins c’est se que prétend la population locale car le Blllblll étant très fainéant, on ne le voit pratiquement jamais courir même face au danger). On trouve la plupart des Blllblll dans les savanes africaines du centre/ouest.

Il existe deux espèces vivantes : le Blllblll à cornes noires et le Blllblll à cornes marrons-rosées (en fait  la couleur tire plutôt vers le violacé marron à la lumière mais comme en général le Blllblll a tendance à rester à l’ombre des des arbustes, on ne sait pas trop...)

Repost 0
Published by Juan Olaf Van Der Bilout - dans Animaux fantastiques
commenter cet article

Qui est Juan Olaf ?


"Quand j’étais petit et qu’on se moquait continuellement de moi et de mon prénom, ma maman m’a dit que je devais être fier de porter le nom du plus fameux (et pourtant le plus méconnu) aventurier et explorateur que la France ait connue : le comte Juan Olaf Van Der Bilout. Celui qui a redécouvert l’Amérique; l’ami de l’homme le plus grand du monde et du roi le plus petit de l’Europe centrale du Sud-est ; le seul être humain à connaître la langue des extras terrestres.
Alors j’ai grandi content ; jusqu’au jour où j’ai reçu une vieille clé de hangar en héritage..."

Juanitó Van Der Bilout 
(petit fils et héritier du célèbre explorateur)

................

Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L111-1 et L112-1 du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdit sans autorisation du titulaire des droits.



Archives