Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 17:15
Enfin de retour, l'hiver a été long et vigoureux, le hangar contenant les merveilleuses découvertes de mon pépé n'étant pas chauffé, j'avoue avoir préféré rester au chaud...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/ff/%C3%96rnsk%C3%B6ldsvik_in_Sweden.png

Voici quelques images d'une nouvelle étape de mon grand père dans son périple à la recherche du chameau-renne. Une halte gastronomique tout près de Örnsköldsvik à l'est de la  Suède (voir carte).
D'après les informations recueillies, nous allons parler de saucisse de renne, qu'on appelle renkorv en Suède ou poromakkara en Finlande (toute proche).

Il n'était pas rare que mon pépé effectue différents petits métiers afin de subvenir à ses besoins; il s'agissait ici de livrer en Finlande (de l'autre côté du golfe de Botnie à Vaasa) une cargaison de saucisses de rennes. Occasion de joindre l'utile à l'agréable pour ce sacré Juan Olaf qui cherchait à joindre la côte  opposée à moindre frais, il avait ici le transport et la nourriture...

lihakauppias
Durant quelques jours le comte était donc livreur de saucisses pour la famille Holmlund - boucher de pères en fils - originaire de Laponie finlandaise et installé à Ovik pour les affaires (ci dessus pépé et Kari Holmlund avant le départ).

poro-makkara
La recette de "poromakkara à la finlandaise" a évolué de génération en génération et Kari a accepté de me donner la recette:

2 kg de viande de renne

800 g de graisse de porc

1 / 2 cuillère à café d'un mélange d'épice (piment fort, cumin, girofle, etc...)

1 c. à soupe  fenouil

1 c. à café de poivre noir concassé

2 c. à soupe de sel

2 gousses d'ail

2 c. à soupe de paprika

5 dl de Vin rouge

3 dl d'huile

[la peau à partir d'intestins de renne]


En cadeau bonus une publicité finlandaise: "HOLMLUND BOUCHER Saucisses de rennes et viandes séchées.
Bon appétit...

pub holmlund

Partager cet article
Repost0

commentaires

Qui est Juan Olaf ?


"Quand j’étais petit et qu’on se moquait continuellement de moi et de mon prénom, ma maman m’a dit que je devais être fier de porter le nom du plus fameux (et pourtant le plus méconnu) aventurier et explorateur que la France ait connue : le comte Juan Olaf Van Der Bilout. Celui qui a redécouvert l’Amérique; l’ami de l’homme le plus grand du monde et du roi le plus petit de l’Europe centrale du Sud-est ; le seul être humain à connaître la langue des extras terrestres.
Alors j’ai grandi content ; jusqu’au jour où j’ai reçu une vieille clé de hangar en héritage..."

Juanitó Van Der Bilout 
(petit fils et héritier du célèbre explorateur)

................

Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L111-1 et L112-1 du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdit sans autorisation du titulaire des droits.



Archives