Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 20:10
        Dans un ancien article(clic), je vous parlais d'une mystérieuse photo de mon grand père près de la muraille de Chine, bien loin du parcours prévu dans son périple en Asie du Sud. La "créature" qu'il chevauche fièrement sur la photo est un chameau rieur de Tartarie.
Vous ne connaissez pas cet animal ? C'est bien normal, cette espèce de "Camelus" s'est  éteinte il y'a plus de 50 ans. Mais n'ayez crainte, j'ai mené ma petite enquête sur cette étrange monture, et je vais vous dévoiler quelques informations plutôt intéressantes...




Spécimen de chameau rieur de Tartarie rapporté d'Asie
par mon grand-père en 1937.
(l'animal est officiellement mort dans une chasse, en réalité
il a été terrassé par une gingivite purulente )



Le chameau rieur de Tartarie

Le chameau rieur de Tartarie est une espèce d'artiodactyle natif des steppes de l'Asie centrale et orientale (la Tartarie quoi...). Il appartient au genre Camelus.
C'est un mammifère ruminant à bosses dorsales graisseuses de la famille des camélidés. Il a disparu définitivement dans les années 60-70.

Les chameaux rieurs mesurent de 1 mètre 50 à 2 mètres à la bosse et pèsent environ 700 kg. Ils sont phytophages et sont capables de boire 120 litres d'eau en une seule fois. Leurs grosses dents ressemblent beaucoup à celles des dents des hommes (à l'exception des canines) ce qui leur permet de manger les plantes épineuses du désert et lui donne ce sourire si particulier ...
Les chameaux rieurs ne blatèrent pas, ils rigolent ( à pleines dents c'est le cas de le dire ah ah !), c'est pour ça qu'on lui donne ce nom. La preuve en un seul clic ci dessous:



Carte postale ancienne kazakh avec le fameux animal

Les chameaux rieurs sont particulièrement adaptés pour se protéger de la chaleur du désert et du sable ; des pattes larges et « capitonnées » adaptées à la marche dans le désert.  Leur fourrure épaisse et laineuse les protège du froid nocturne et de la chaleur du jour.  La laine qui  est récoltée est particulièrement prisée par certaines tribus kazakhs pour faire notamment des sortes de bouchons d'oreilles (en effet la tribu des  Yakhapüt est réputée pour ses chants rituels plus que dissonants).

Dessin de "Camelus tartaricum "
attribué à Conrad Gessner (16ème S.)


Photo d'un des derniers spécimens de
chameau rieur de Tartarie (un vieux mâle)
vivant en liberté (ici aux pieds de l'himalaya)
dans les années 70-80

Tout porte à croire que la race s'est éteinte à cause de la présence humaine sur leur territoire ainsi qu'une maladie dégénérative sur les maxillaires et les oreilles.



Partager cet article
Repost0

commentaires

D
J'aime beaucoup les photos de ton blog...A+Jeremie
Répondre

Qui est Juan Olaf ?


"Quand j’étais petit et qu’on se moquait continuellement de moi et de mon prénom, ma maman m’a dit que je devais être fier de porter le nom du plus fameux (et pourtant le plus méconnu) aventurier et explorateur que la France ait connue : le comte Juan Olaf Van Der Bilout. Celui qui a redécouvert l’Amérique; l’ami de l’homme le plus grand du monde et du roi le plus petit de l’Europe centrale du Sud-est ; le seul être humain à connaître la langue des extras terrestres.
Alors j’ai grandi content ; jusqu’au jour où j’ai reçu une vieille clé de hangar en héritage..."

Juanitó Van Der Bilout 
(petit fils et héritier du célèbre explorateur)

................

Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L111-1 et L112-1 du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdit sans autorisation du titulaire des droits.



Archives