Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 18:06
Il y a peu je me suis prêté à un petit jeu et le hasard m'a conduit vers une belle malle fermée à double tour. Une inscription m'en indiquait le contenu: LAPONIE.
Je fais tout de suite un aparté: il ne faut pas dire Laponie mais Sápmi, une région située à cheval sur le nord de plusieurs pays, la Norvège, la Suède, la Finlande et la Russie et peuplée par les saamis.
Prenant le soin habituel et nécessaire pour exhumer les merveilles placées ici depuis une cinquantaine d'années, je commençais par les objets facilement accessibles, à savoir une pochette en carton fort avec marqué dessus "A la recherche du chameau-renne". A l'intérieur des textes manuscrits et tapuscrits (j'ai découvert le mot tout récemment...), des dessins en assez mauvais état de conservation, des radiographies (dont la fameuse mouche ganique) et différentes images, dont celle-ci:



Quel est donc cet animal mystérieux? Après une recherche encyclopédique rapide, aucune information sur l'existence d'un hypothétique chameau-renne. Alors? ...













Partager cet article
Repost0

commentaires

Qui est Juan Olaf ?


"Quand j’étais petit et qu’on se moquait continuellement de moi et de mon prénom, ma maman m’a dit que je devais être fier de porter le nom du plus fameux (et pourtant le plus méconnu) aventurier et explorateur que la France ait connue : le comte Juan Olaf Van Der Bilout. Celui qui a redécouvert l’Amérique; l’ami de l’homme le plus grand du monde et du roi le plus petit de l’Europe centrale du Sud-est ; le seul être humain à connaître la langue des extras terrestres.
Alors j’ai grandi content ; jusqu’au jour où j’ai reçu une vieille clé de hangar en héritage..."

Juanitó Van Der Bilout 
(petit fils et héritier du célèbre explorateur)

................

Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L111-1 et L112-1 du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdit sans autorisation du titulaire des droits.



Archives