Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 18:37
le bouc infernalEncore une découverte intéressante pas loin de la base secrète de Baïkonour;  près de Astana.

Le "bouc infernal" selon une très vieille légende ukrainienne est un animal sanguinaire vivant la nuit: un gros bouc noir avec des cornes toutes droites.

Si par mégarde il pénétrait dans une grange qu'on oubliait de fermer , il faisait entrer le diable avec lui... Cette légende s'est répandu dans tout l'empire russe puis dans l'URSS communiste. Ce bouc était représenté avec un gros ventre et accompagné d'un diable, d'un balai et d'une fourche à deux dents (cf. image ci-contre de la fin du 19ème siècle).

Ce conte slave a pris une très grande ampleur  près de Akmolinsk (ancien nom de Astana) dans la partie chrétienne orthodoxe du Kazakhstan, pays à majorité musulmane (n'oublions pas que la pratique d'une religion n'était pas autorisée durant l'aire soviétique).

Mon grand père toujours aussi curieux, s'intéressa très vite aux histoires d'animaux maléfiques rodant dans les montagnes du nord tel que le bouc infernal. Bien sûr je ne résiste pas au plaisir de vous montrer une de ses notes:



"Voilà à peu prêt , et d'après les informations très précises données par le jeune Kirsan, cet étrange ovidé sauvage. Ce "bouc" à poil noir et à cornes droites est considéré en xxxxxxxxx  comme le symbole  xxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxx xxxx xxxxxxxx  [une partie est illisible]

[...] xxxxx plus d'une sous-espèce de mouflon sauvage ou urial (Ovis vignei) que d'un bouc. La forme de ses cornes diffère cependant de l'"Ovis vignei arkal" présent dans la région, cependant xxxxxxxx xxxxxx xxxxxxx xx xxxxxxxxxxxxx xxxx xxxxxxx xx  xxxxxxxxxxxxx xxx  [la fin est illisible]".





Bien sûr, mon pépé en bon scientifique cartésien, n'a pas peiné à trouvé l'origine réelle de cette légende tenace dans ces contrées isolées: un troupeau de "Ovis vignei vanderbilis" dont voici un exemplaire empaillé (propablement un vieux mâle mort après voir perdu toutes ses dents...).





Repost 0
Published by Juan-Olaf - dans Animaux fantastiques
commenter cet article
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 14:11
Je viens enfin de découvrir par hasard le sens de ces mystérieuses initiales B.K.M.
Le "B" ne correspond effectivement pas à la 2ème lettre de notre alphabet mais à la 3ème de l'alphabet cyrillique qui se prononce "V". Ce n'est donc pas en langue baasteck.

J'ai découvert transféré sur l'intérieur d'une vieille chemise en carton ce qui semble être un texte en cyrillique à l'envers. Après avoir scanné et retourné l'image, on peut lire nettement le titre:

"Определение НЛО и значение  коммуникаций внеземной проект модул"

traduction:  "Définition d'un ovni et  importance du projet de Module de Communication Extraterrestre".


Je sais que mon grand père aimait beaucoup plaisanter, mais là...
Il lui arrivait de raconter à mes soeurs pour les impressionner des histoires surnaturelles mais je ne pensais pas qu'il pousserait la plaisanterie aussi loin.
Et puis j'ai découvert une dernière photo collée au fond de la boîte avec cette inscription:
"Для моего друга"




PS:  Les traducteurs sur internet n'étant pas très performants, je recherche un traducteur Russe/français.

Repost 0
Published by Juan-Olaf - dans Projet BKM
commenter cet article
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 16:17
Qui est le Colonel Kazantsev ?

Je viens de trouver quelques informations assez intéressantes sur cet homme pour qui apparemment mon grand-père manifestait une grande admiration.

Colonel Kazantsev (photo de jeunesse)Alexandr N. Kazantsev est surtout connu en ex-URSS et aux Etats Unis comme auteur de roman d'anticipation et de science-fiction. Son plus célèbre roman est "La destruction de Faena" (Фаэты) écrit en 1974.
Cependant il est assez discret sur ses véritables occupations: Ingénieur mécanique. Il commence sa carrière à l'installation métallurgique de Beloretsk au poste d'ingénieur mécanique en chef .
Kazantsev a une imagination débordante, qui lui inspirera ses futures fictions mais aussi nombre d'inventions qui seront développées par la suite notemment dans des instituts de l'Académie des Sciences Russe ou à l'Institut de Recherche Electro-Mécanique de l'Union dont il est un des membres fondateurs.
Ses grandes connaissances en mécanique avancée, en électro-mécanique donne un certain crédit à ses récits sur les extraterrestres.
On lui doit à ce sujet "d'excellents" récits sur les évènements de Tunguska en Sibérie ou la pierre tombale de Pacal le grand à Palenque.
A partir des années d'après guerre, il est considéré comme le père de l'ufologie russe.
En 1977, il se fait connaître en Europe pour sa participation dans le film "Chariots of the Gods" de Erich Von Däniken . Il y présente sa collection de Dogu (voir un extrait ci dessous).




Le module B.K.M.

Officiellement donc, c'est un savant en électromécanique excentrique et un auteur de livres de science-fiction prolifique, cependant j'ai pu remarquer pendant mes recherches qu'il y'avait comme un trou dans son curriculum: entre les années 1947 et 1965.
De plus je ne trouve aucune trace sur la construction d'un module ou même un projet portant les iniatiales B.K.M. dans ses recherches.
Il existe pourtant un rapport entre ce Kazantsev et le module B.K.M. Reste à savoir en quoi le comte Van Der Bilout est lié à cette histoire... Et d'où proviennent ces photos ? (voir l'article précédent ici).






Repost 0
Published by Juan Olaf - dans Projet BKM
commenter cet article
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 16:38
Je viens de fouiner dans une nouvelle boîte identique à celle des négatifs.
Une boite à Thé Brun en fer blanc avec encore des images très inhabituelles:
Cette photo tout d'abord.
Une signature: Kazantsev (Казанцев en écriture cyrillique).
On peut voir à ses galons qu'il s'agit d'un Colonel de l'armée russe. Ce qui est étonnant ce n'est pas la photo en elle même mais le fait qu'on retrouve une image de militaire dans les affaires de mon pépé alors que la famille Van Der Bilout est antimilitariste depuis 12 générations. Au regard de la signature au pourrait même s'imaginer qu'il s'agit d'un autographe !!!!!

Ensuite une autre image tout aussi étrange:


Un étrange module portant les initiales BKM... Aucun mot, aucune lettre, aucune légende de bas de page ...rien.
D'ou proviennent ces images, la Russie peut être... ou plutôt l'empire soviétique; mais à quelle époque.
Ce manque d'information si inhabituel de la part de mon grand père me surprend terriblement. Peut être qu'une petite recherche sur internet pourra éclairer le mystère.


Repost 0
Published by Juan Olaf II - dans Projet BKM
commenter cet article
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 21:55
Je viens par hasard de découvrir une boîte remplie de négatifs en mauvais état ... Après un rapide examen je découvre les clichés ont été probablement pris en Afrique du Nord et plus particulièrement d'Egypte.
Ne sachant pas que mon grand père avait fait un séjour dans ces contrées, j'explore un peu plus en détail certaines épreuves interressantes et je tombe sur 2 négatifs accrochés ensemble par un trombone.

Je vous laisse les découvrir par vous même... Sur  le premier on peut reconnaître mon pépé se retourner face à l'objectif, mais la personne sur la seconde semble... comment dire ... étrange.


Repost 0
Published by Juani
commenter cet article
14 septembre 2008 7 14 /09 /septembre /2008 20:58

C'est avec beaucoup de plaisir que je vais pouvoir montrer les découvertes de mon pépé à moi.
De plus je participe à quelques petits ateliers dans le cadre de "Lire en Fête", alors si vous passez à proximité de Riom (banlieue de Clermont Ferrand), voici les dates et lieux des évênements:

Du 22 Septembre au 10 Octobre
EXPOSITIONS dans les bibliothèques de Cellule, Enval, Le Cheix, Marsat, Ménétrol, Mozac, Riom et Saint Bonnet :
« Les aventures de Juan Olaf Van der Bilout, explorateur ».



• Samedi 11 Octobre
ATELIER de 10 h à 12h sur inscription

Bibliothèque de St Bonnet : « Création de cartes
postales exotiques (photomontage) » animé par
Juan Olaf Van der Bilout II.


• Samedi 11 Octobre
- à 14h30
Salle polyvalente de Ménétrol

Juan Olaf Van der Bilout II : « Création de cartes
postales exotiques (photomontage) »

• Dimanche 12 Octobre
-de 14 h à 15 h
Salle polyvalente de Ménétrol
VISITE DE L’EXPOSITION
« Les aventures de Juan Olaf Van der Bilout, explorateur »
en présence de Juan Olaf Van der Bilout II.



Repost 0
Published by Juani
commenter cet article
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 18:36
Quel bel hommeAvez vous déjà vu votre grand père en slip ?
     Moi oui...
Avez vous déjà vu votre grand père avec de l'huile sur le corps ?
     Moi oui...
Avez vous déjà vu votre grand père prendre des pauses androgynes ?
     Moi oui...
Avez vous déjà vu votre grand père dans des films de gladiateurs ?
     Moi ? Non ... OUF !!!

C'était cet après-midi, je fouillais une des innombrables boîtes à gâteaux remplies de photos jaunies quand j'ai vu cette image découpée dans un journal, malheureusement sans aucune autre information...

Alors que je devrais simplement me réjouir de la belle musculature (un peu comparable à la mienne...) qu'arborait mon cher pépé, je ne peux m'empêcher de m'interroger sur la couleur de son slip. Blanc ivoire ou jaune d'or ? Le mystère restera à jamais irrésolu...
Tout de même, quelle belle paire de biceps.
Repost 0
Published by Juani - dans A la maison...
commenter cet article
28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 18:59



5 ans
Voilà de quoi était capable ma mémé gâteau !!!

Impressionnant non ? Pourtant je suis pas du genre exalté... ha ha ha !
   En même temps, on est jamais au bout de ses surprises avec mémé gâteau.

Sous ses airs de grand mère sage( voir la photo que j'ai pris quand j'étais petit pour le club de photo de papa)
, c'était une sacrée rigolote et se faisait un malin plaisir à faire enrager mon père en racontant quelques anecdotes croustillantes sur sa jeunesse et celle de pépé Jo. Je me souviens aussi de ses rodéos au volant de sa super mobylette bleue à sacoches blanches, quelque-part c'était elle aussi une drôle d'aventurière.
mémé gateau
Je pensais garder à jamais cette image de mamie douce, chaleureuse et un peu folle parfois. Et un jour, ma mère a sorti une vieille boîte à gâteaux renfermant  quelques photos jaunies.
Un des clichés attira tout de suite mon attention, une belle jeune femme au sourire mystérieux. Il me semblait vaguement familier pourtant il m'était impossible de mettre un nom sur ce visage.



Puis soudain j'ai trouvé.
Et j'ai compris un peu plus encore pourquoi mon pépé était si malheureux de quitter son amoureuse pour explorer des contrées aussi inhospitalières que lointaines...



Mémé gateau jeune

Repost 0
Published by Juani - dans A la maison...
commenter cet article
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 20:10
        Dans un ancien article(clic), je vous parlais d'une mystérieuse photo de mon grand père près de la muraille de Chine, bien loin du parcours prévu dans son périple en Asie du Sud. La "créature" qu'il chevauche fièrement sur la photo est un chameau rieur de Tartarie.
Vous ne connaissez pas cet animal ? C'est bien normal, cette espèce de "Camelus" s'est  éteinte il y'a plus de 50 ans. Mais n'ayez crainte, j'ai mené ma petite enquête sur cette étrange monture, et je vais vous dévoiler quelques informations plutôt intéressantes...




Spécimen de chameau rieur de Tartarie rapporté d'Asie
par mon grand-père en 1937.
(l'animal est officiellement mort dans une chasse, en réalité
il a été terrassé par une gingivite purulente )



Le chameau rieur de Tartarie

Le chameau rieur de Tartarie est une espèce d'artiodactyle natif des steppes de l'Asie centrale et orientale (la Tartarie quoi...). Il appartient au genre Camelus.
C'est un mammifère ruminant à bosses dorsales graisseuses de la famille des camélidés. Il a disparu définitivement dans les années 60-70.

Les chameaux rieurs mesurent de 1 mètre 50 à 2 mètres à la bosse et pèsent environ 700 kg. Ils sont phytophages et sont capables de boire 120 litres d'eau en une seule fois. Leurs grosses dents ressemblent beaucoup à celles des dents des hommes (à l'exception des canines) ce qui leur permet de manger les plantes épineuses du désert et lui donne ce sourire si particulier ...
Les chameaux rieurs ne blatèrent pas, ils rigolent ( à pleines dents c'est le cas de le dire ah ah !), c'est pour ça qu'on lui donne ce nom. La preuve en un seul clic ci dessous:



Carte postale ancienne kazakh avec le fameux animal

Les chameaux rieurs sont particulièrement adaptés pour se protéger de la chaleur du désert et du sable ; des pattes larges et « capitonnées » adaptées à la marche dans le désert.  Leur fourrure épaisse et laineuse les protège du froid nocturne et de la chaleur du jour.  La laine qui  est récoltée est particulièrement prisée par certaines tribus kazakhs pour faire notamment des sortes de bouchons d'oreilles (en effet la tribu des  Yakhapüt est réputée pour ses chants rituels plus que dissonants).

Dessin de "Camelus tartaricum "
attribué à Conrad Gessner (16ème S.)


Photo d'un des derniers spécimens de
chameau rieur de Tartarie (un vieux mâle)
vivant en liberté (ici aux pieds de l'himalaya)
dans les années 70-80

Tout porte à croire que la race s'est éteinte à cause de la présence humaine sur leur territoire ainsi qu'une maladie dégénérative sur les maxillaires et les oreilles.



Repost 0
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 18:59

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer quelques exemplaires de la collection de masques de mon pépé.
Il s'agit ici de masques balinais datant de la fin du 19ème siècle (à moins qu'il ne soient beaucoup plus récents...).

Certains les ont peut-être vus lors de l'expo sur son expédition en Asie du Sud-Est présentée dans le cadre du festival du cours métrage de Clermont-Ferrand (clic)...








Masque Barong balinais
(Indes Néerlandaises)
Pâtes de feuilles peintes
1927 (?)
(150 euros)



Masque Barong balinais
(Indes Néerlandaises)
Pâtes de feuilles peintes
1931 (?)
(150 euros)


Encore merci à Marie Alster pour ses belles photos. (son blog: ici)
Repost 0
Published by Juani - dans Masques
commenter cet article

Qui est Juan Olaf ?


"Quand j’étais petit et qu’on se moquait continuellement de moi et de mon prénom, ma maman m’a dit que je devais être fier de porter le nom du plus fameux (et pourtant le plus méconnu) aventurier et explorateur que la France ait connue : le comte Juan Olaf Van Der Bilout. Celui qui a redécouvert l’Amérique; l’ami de l’homme le plus grand du monde et du roi le plus petit de l’Europe centrale du Sud-est ; le seul être humain à connaître la langue des extras terrestres.
Alors j’ai grandi content ; jusqu’au jour où j’ai reçu une vieille clé de hangar en héritage..."

Juanitó Van Der Bilout 
(petit fils et héritier du célèbre explorateur)

................

Toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L111-1 et L112-1 du code de la propriété intellectuelle.
Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdit sans autorisation du titulaire des droits.



Archives